Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 20:34

logo_organ_crumble_like_that.jpg

 

Spirale Music / MuSt ReCorD

2010

Article paru le 14 juin 2010


Renaud Dechezlepretre (Org Hammond), Franck Sanchez (elg), David Gerbi (dr)

 

 

Voilà un album qu’on attendait. Nous en avions entendu un titre sur la compilation de MuSt ReCorD « Tribute to Hammond Vol. 001 » que nous évoquions ici même il y a dix jours.

Et pour cause! Organ Crumble est un « vrai » groupe. Avec un organiste qui est Renaud Dechezlepretre. « Vrai » parce que l'entente entre les musiciens sonne toute naturelle et donne le signe d'un groupe qui joue depuis un moment.

Les musiciens joue leur musique comme une évidence. On devine Dechezlepretre leader du groupe alors que le guitariste Franck Sanchez est tout aussi présent - ce dernier a composé plus de la moitié des compositions de l'album. Le batteur David Gerbi apporte la maitrise rythmique, à forte tendance binaire, indispensable et suffisante à ce groupe qui groove, funke et bluese de la première à la dernière seconde du disque.

Organ Crumble est donc un trio solide qui joue avec bonheur ( « Alasko » ou « Money For Lazybones »). La musique du groupe est une sorte de combo compact et cohérent de plusieurs styles rudement maitrisés: blues et groove acidulé, reggae, hard-métaleux (« Ultragare »), des accents boogaloo, de la fusion et un morceau acid-jazz (« Mr Coconut »). Bref, un tour d'horizons de tous les terrains de prédilection de l'orgue Hammond et de la guitare.

Ce trio à forte personnalité développe ici son propre style sans passer par la case « reprises ». Il y dessine aussi sa marque de fabrique. A l'orgue Hammond, Dechezlepretre a un growl puissant et personnel. Il s'appuie sur le métronomique David Gerbi, ce qui lui permet de s'exprimer avec aisance et de pousser le guitariste dans ses plus beaux retranchements. En effet, sa forte complicité avec Sanchez, au style fluide et transparent, se ressent partout. David Gerbi est aussi remarquable (« Rush Hour ») à la batterie sans qui le duo orgue/guitare serait diminué. Cette musique urbaine et testostéroneuse, excellemment bien vue, est variée stylistiquement et rythmiquement et mélange sans trouble des « organ-dérapages » et des envolées instrumentales agencés avec une maitrise évidente. Sur cd, Organ Crumble « envoie grave ». En concert, on n'ose à peine imaginer la furieuse ébullition. D'ailleurs, Organ Crumble sera sur la scène de la Scène Bastille à Paris le 18 juin 2010. Je crois que je vais y aller.

Jérôme Gransac

 

Myspace

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérôme Gransac - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj