Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 10:34

 

Motema 2013

 rene-marie-i-wanna-be-evil-with-love-to-ertha-kit.jpg

Wycliffe Gordon (trombone), Adrian Cunningham (saxophone ténor, clarinette, flûte), Etienne Charles (trompette), Kevin Bales (piano), Elias Bailey (contrebasse) et Quentin Baxter (batterie)

 

 

Attention, immense album de jazz vocal ! La chanteuse René Marie va en effet certainement marquer l’année avec ce nouvel album qu’elle dédie à son idole, la chanteuse et danseuse Eartha Kitt. Rarement autant de chose sont dites avec autant de feeling. Il faut dire que le répertoire et l’histoire d’Eartha Kitt sont en eux-mêmes source d’inspiration et matière à référence s’agissant d’une chanteuse née d’un viol dans une plantation de coton de Virginie et qui parvint à faire carrière sur scène à Broadway sur le petit écran des télévisions américaines. Un modèle en sorte et un culte absolu que lui voue Renée Marie avec des airs crâneuse de défi au monde.

René Marie, nous l’avions il est vrai un peu perdue de vue. Et c’est un peu honteux car disons le tout net Renée marie, est la quintessence même du jazz vocal. Jugez en au dernier album : rien, absolument rien à jeter dans ce opus produit sous la houlette de Jana Herzen, la manager du label Motema dont les goûts sont assez sûrs pour avoir repéré et produit il y a quelques années Gregory Porter à ses débuts. René Marie est une TRES grande chanteuse de jazz. De celles qui montrent qu'avec très peu d'effets de manche, elle peut parvenir à bouleverser son monde juste en quelques paroles chantées. Reine du blues, elle fait groover lascivement quelques accords de 7ème avec une sensualité absolument débordante, irrésistible qui ferait fondre n'importe quelle banquise, voire se liquéfier d'émotion n’importe quel cadre de banque. C’est dire !

René Marie est au-delà du chant et au-delà du jazz. Elle ne scatte pas mais elle met dans ses bagages quelques histoires qu'elle raconte avec une passion murmurée, pas envoûtante mais terriblement torride à l’image de ce Week-end dont elle a écrit les paroles.

Les arrangements sont absolument formidables et mettent la chanteuse sur orbite. Jusqu'à ce " C'est si bon" absolument délicieux chanté en partie en français et admirablement servi à la clarinette par Adrian Cunningham.

René Marie, tout à tour femme fatale, femme sauvage, femme inclassable voire un peu gamine parfois est éprise d'une certaine tradition qu'elle porte avec une aisance absolument confondante. Tout est juste, la phrase prononcée de manière juste, la phrase rythmée de façon juste, le juste swing, la juste émotion, la juste passion. René Marie chante avec un brin de gourmandise mutine et avec un art consommé de la séduction. Celle qui feint l'indifférence et nous touche en plein coeur, attrapé que nous sommes par le bout de la cravate et convié et consentant à la suivre jusqu'au bout de tout.

renee-marie.jpgDes bouts de phrase " What a week end !", " Oh John don't kiss me " , " c'est si bon" prennent avec René Marie une résonance particulière. René Marie amoureuse des mélodies n'oublie pas, comme toutes les grandes chanteuses, le poids et la signification des mots avec lesquels elle engage un sacré numéro de charme. Des riffs de basse martèlent le tempo sur lequel René marie élève le blues à un haut niveau d'incandescence ( let's do it ou Week end). Derrière ça joue terrible et la direction d'orchestre parfaite vient ponctuer juste comme il le faut le propos de la chanteuse avec pêches, glissandos, growl ( Santa baby, I wanna Be evil). On notera d'ailleurs ici les belles performances de Wycliff Gordon,  par ailleurs trombone chez Wynton Marsalis.

 

N’hésitez pas un seul instant, courez vous procurir "I wanna be evil" car c’est sûr, à moins que vous ne soyez de bronze, vous aller fondre à l’écoute de cet album, totalement conquis par cette chanteuse inimitable. Celle dont vous allez à coup sûr tomber raide dingue, c'est elle !

 

Jean-Marc Gelin

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj