Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 16:57

Airelle Besson (tp), Sylvain Rifflet (ts, cl), Julien Omé (g, ukl), Guido Zorn (cb, laptp), Nicolas Larmignat (dm, pad), Gilles Olivesi (ing son)

ENJA 2010

rocking-chair.jpg

Voilà typiquement l'album que l'on aurait aimé aimer. Déjà, à la base les dés pourraient sembler pipés tant l'on adore Sylvain Rifflet et sa consoeur du Pandemonium (le big band de François Jeanneau), la formidable trompettiste Airelle Besson.

Voilà deux jeunes talents incroyables qui échappent à tous les clichés. Deux qui dégagent naturellement un sens inné de la musicalité des choses. Dans leurs phrases jouées, dans leur façon d'appréhender leurs chorus, dans cette manière d’écrire et de faire sonner les harmonies un peu sombres, dans ce partage de l'espace et cette mise en valeur de l'un par l'autre, ces deux-là sont naturellement fait pour s'entendre. Il y a dans leur cuivre un patrimoine musical commun. La même façon de s'affranchir des frontières musicales et de jeter des ponts naturels entre ce qui est jazz et ce qui est rock. Nous partions donc d'un a priori très favorable d’autant que l’on avait encore à l'oreille le premier et précédent album de Rocking Chair qui semblait alors apporter sur la scène française une proposition aussi nouvelle que celle de leurs collègues de Limousine ( le groupe de Maxime Delpierre).

Seulement voilà, les deux premières écoutes de l'album ( mais peut-être étais-je très fatigué à ce moment-là) se sont chaque fois immanquablement terminé par une irrépressible envie de dormir. J'ai certes été happé par la masse orchestrale qui se dégage de leur ensemble et par la qualité des arrangements. Mais, passé l'effet de surprise et une fois sorti du magma, j’ai trouvé que le procédé d'ensemble devenait assez facilement prévisible. Comme si les ingrédients compositionnels étaient assez limités pour en faire des assemblages assez identiques d’un morceau à l’autre. Par exemple ce principe, si souvent utilisé dans le jazz moderne basé sur des irrésistibles montées, des crescendo paroxystiques portés par une rythmique très noisy censée faire rock. Ça commence doucement et ça finit dans le vacarme et la puissance orchestrale. Trop souvent entendu. Et s'il est vrai que cela marche au début, cela lasse un peu à la fin. Les motifs mélodiques ou harmoniques tournent en boucle, agrémentés de légers bruitages électro (comme pour s'inscrire dans son temps) et donnent une impression de déjà entendu. On passe sur ce clin d ‘œil de commencer l’album par un morceau nommé « coda » mais l’on digère beaucoup moins le dernier titre, cet interminable Gardel a Partiti dont la boucle n'en finit pas de boucler sur elle-même comme s’il s’était agi de remplir l’espace.

La magie, la poésie qui émanait du précédent album n’opère pas. Ou en tout cas, malheureusement pas sur moi.

Mais il y a quand même dans cet espace musical, des voix qui émergent d’une rythmique un peu lourde. La voix D’ Airelle Besson qui à elle seule donne une incroyable couleur à l’album comme sur Blanc où au-dessus de rythmes tribaux, la trompettiste installe son son  et la chaleur de son timbre. Ou encore dans ce Princess où l’on entend des réminiscences Milesiennes ou (plus proche de nous) du côté de Dave Douglas.

Alors on s’accroche. On se dit qu’on loupe forcément quelque chose. Et, à force d’écoute on se dit qu’il se dit qu’il s’agit quand même d’un bel ouvrage. Que le mariage de cette masse orchestrale à la création d’un espace musical parfois dense et parfois très aéré est remarquablement bien arrangé. On essaie de se convaincre de la trame. On repère ces arrangements faits de petits inserts électro comme des pépites qui viennent sertir la forme. Et au final on se prend à adhèrer. Sans toutefois être jamais réellement convaincus.

Jean-Marc Gelin

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-marc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

festival ffAT 27/02/2011 13:08



salut tous ! rockingchair à munich le 18 mars au festival ffAT !!!!!



  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj