Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 07:01

Harmonia Mundi 2011

Sonia Cat-Berro – vocal ; Gilles Barikosky – saxophones, compositions ; Pierre de Behtmann – rodhes ; Yoni Zelnik – contrebasse ; Karl Jannuska – batterie ;  Gilles « Vézil » Olivesi – Mix, electronic

soniacatberrotoyballoons.jpg

 

Sonia Cat-Berro est une artiste qui prend son temps puisque 11 années séparent Toy Balloons, son dernier opus du premier.

Les compositions sont co-signées avec le saxophoniste Gilles Barikosky avec qui la chanteuse collabore depuis plusieurs années. Bien qu’elle soit française, elle a pris le parti de chanter en anglais.

Dans et album, la chanteuse a néanmoins choisi de glisser trois standards dont un Gershwin, une reprise de Michel Legrand « The Man that I Love » et, plus inattendu, le tube «Still Loving You » du groupe Scorpion que l’on était loin d’imaginer pouvoir figurer dans un disque de Jazz. Reprise plutôt bien réussie puisqu’elle parvient à transformer un tube incontournable du début des 90’s en un morceau élégant, plein de retenu et parfaitement accompagné par le Fender de Pierre de Bethman.

Les compositions sont plus contemporaines entre musique pop aux sonorités électriques. La voix de Sonia Cat-Berro est parfaitement maitrisée avec un phrasé très moderne. Avec simplicité, élégance, elle nous transporte dans un univers musical plein de sensualité et de rondeur. Force est d’avouer qu’elle est parfaitement servie par des musiciens qui ne se contentent pas de l’accompagner, mais qui participent pleinement à la réussite de cet enregistrement. Au Fender comme au piano, Pierre de Bethman joue avec une légèreté qui colle impeccablement à l’univers de Toy Balloons accompagné par le duo rythmique Yoni Zelnik / Karl Jannuska. Le saxophone de Gilles Barikosky vient accompagner la voix de la chanteuse tout comme la contrebasse qui se confond au chant sur « A Day in the City ». Enfin, on remarquera les sonorités électro avec la participation de Gilles Olivesi sur certains morceaux qui in fine modernise cet album.

Avec une Sonia Cat-Berro terriblement sensuelle qui sait nous emmener dans son univers, là où le Jazz l’a influencée et là où elle a su s’en libérer pour en faire un Jazz de son époque, ce troisième disque moderne plein de grâce et plein de classe est une réussite.

 

 

Julie-Anna DALLAY SCHWARTZENBERG 

Partager cet article
Repost0

commentaires