Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 12:06
tamdevilliers.png Double Moon records - 2011
Tam de Villiers (g), David Prez (ts), Bruno Schorp (cb), Karl Jannuska(dr) - David Linx (voc) sur deux pièces.

 

Après Alba Lux en 2008, le quartet de Tam de Villiers réitère l'expérience avec Motion Unfolding. Le quartet a inconstestablement muri sa musique, le guitariste et compositeur met ici à profit tout son apprentissage lors de ses diverses expériences tissées aussi bien dans les clubs les plus petits de Paris, méconnus et souvent éphémères, que de plus grands lieux de jazz de la capitale. Motion Unfolding est "une" suite d'Alba Lux sans aucun doute, parmi d'autres possibles tellement le premier album  avait ouvert de portes à Tam de Villiers. La musique s'est départie des stigmates d'Alba Lux, déjà très prometteur et envoutant, pour se concentrer sur une écriture soignée plutôt rythmique et une execution implacable toujours orientée vers le haut. Les sonorités rock d'Alba Lux se sont très nettement matifiés et Motion Unfolded navigue ouvertement entre progressive rock et jazz pour des discours aériens et des thèmes groovy, retenus ou pas. Le saxophone de David Prez se fond dans les sonorités naturelles ou saturées de la guitare de Tam de Villiers alors que la paire rythmique Bruno Schorp et Karl jannuska produit un tapis rythmique impeccable et propice aux échanges sax et guitare. Un David Linx transcendé se joint au quartet en début et fin d'album sur deux titres cohésifs et compacts et boucle la boucle.
Authentique et reconnaissable entre mille, Tam de Villiers développe son propre univers et va droit sur la voie des meilleurs talents d'un futur qu'on espère le plus proche.
Jérôme Gransac
 
 
Concert de sortie de disque vendredi 28 octobre au Sunset jazz club, paris.
Partager cet article
Repost0

commentaires