Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 21:58

 

Enja 2013

Tristan Loriaut (g), Michel Rosciglione (cb), Goeffrey Cormont (dms, perc), Gaêl Horellou (as), Sébastien Llado (tb), Pierre de Bathmann (p), Ari Hoenig (dms) Philippe Tallis & isabelle Robert (vl), Myriam Bis-Cambrelling (viole), Pascal Goignet (vlc)

 

 tristan-copie-1.jpg

Ce n'est pas parce que Tristan est un copain et, by the  way un collaborateur des DNJ que l'on va se priver de dire tout le bien que l'on pense de son premier album paru sous son nom chez le prestigieux label ENJA.  J'en connais d'ailleurs un (ronchon), habitué aux acerbes commentaires critiques  qui ne va pas tarder à nous poster quelques commentaires salés du genre : les DNJ c'est copinage et compagnie ! D'avance bienvenue à tes commentaires que nous accueillerons comme toujours avec bienveillance.

Et maintenant, ces préalables étant posés,passons à la musique.

Moi j'aime cet album de Tristan Loriaut où le jazz sent le frais et véhicule un bel élan d'optimisme joyeux. Y a pas de mal à s'faire du bien, pourrait t-on dire. Et comme le garçon n'est pas du genre à choisir la facilité, il fait appel à un casting de très haut niveau dans le genre de ce qui se fait de mieux (et pourtant jamais réunis tous ensembles).

Après un petite mise en bouche exotique, Loriaut enchaîne avec un bon blues des familles où Gaël Horellou et Sébastien Llado se disputent dans le genre du pas trop gras mais du qui colle bien aux basques ( Bonne arrivée). Petite touche d'exotisme ensuite du côté de l'Afrique avec ces rythmes bien balancés ( Yovo yovo) qui semblent puiser dans les récentes escapades du guitariste dont il nous confiait à son retour combien elles l'avaient marqué sur le plan musical. Car c'est sûrement le fil conducteur de l'album : cette relation à l'Afrique dont Tristan Loriaut a surtout retenu cette propension à la joie de vivre de peu et de tout. Et c'est sûrement de là que lui est venue l'envie d'une musique qui groove, d'une musique qui danse et qui swingue derrière des airs parfois un peu rosenwinkeliens ( on ne se refait pas !). On notera ainsi ce Mawulolo's dance jubilatoire qui invite à la danse joviale et heureuse. Car oui, c'est ça, ce disque rend heureux. Aux antipodes de longues constructions intellectuelles dans lesquelles le jazz se perd parfois, celui-là enchante et donne la pêche à l'instar d'Agbalepedo exotique en diable qui nous promet une belle joyeuseté du mangrove.

Quelques arrangements étonnants donnent  du relief à cet album comme ce très beau Rue Saint Lazareenregistré avec vocalises et cordes sur un tapis de drive orchestré par Ari Hoenig. Audacieux pari que d'insérer ce morceau à la lente nonchalance. Rêverie et déambulation un brin nostalgique. Que l'on retrouve un peu plus tard d'une autre manière et moins réussie sur Upper west side mais sur lequel l'intervention de Tristan, dans un registre plus grave, convainc moins.

On aime en revanche ce groove sur Blues a little whithe chocolate Dragonfly. On dirait du Grant Green dans l'esprit un peu hard bop. Tristan y joue superbement avec un incroyable feeling et un sens de chaque note jouée. Irrésistiblement propulsé par une rythmique d'enfer. Beau moment, vraiment !  On regrette en revanche un Airegin, seul standard joué suir l'album mais qui se trouve un peu jeté là, à la va-vite comme un cheveu sur la soupe et pour tout dire un peu bâclé en 2'54. Le temps néanmoins de démontrer toute la maturité de jeu auquel Tristan Loriaut est arrivé aujourd'hui. dans une maîtrise parfaite de l'improvisation et du son qu'il démontre sur un dernier blues joué en solo sur Don't panic.

Pas un seul moment d'ennui dans cet album que Tristan Loriaut dirige de main de maître laissant l'espace à ses camarades de jeu, laissant la musique exhaler tout le plaisir qu'elle procure. Devrait être obligatoire et remboursé par la sécu !

A faire tourner en boucle sans restriction.

Jean-Marc Gelin

 

Tristan Loriaut sera en trio (avec Geoffrey Cormont et Michel Rosciglione) au SUNSIDE le Jeudi 13 Juin à 21h pour la sortie du disque


 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj