Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 18:24

 

Galliano_Vivaldi.jpg

En 1998, Richard Galliano confiait lors de la sortie de « Passatori » (Dreyfus Jazz), où il jouait, entre autres de ses compositions, avec l’orchestre des solistes de Toscane : « Je réalise un rêve d’enfant, jouer avec un orchestre symphonique et de plus sur une composition personnelle, un concerto en trois mouvements : le premier sur des thèmes d'Europe centrale, avec une influence de Bartok, le deuxième reprenant l'atmosphère de Montmartre, des films de Jean Gabin, et le troisième dans l'esprit de « New York Tango », le mariage du jazz et du musette. ».

En ce début d’année 2014, l’ancien élève du conservatoire de Nice, qui avait étudié le trombone avant l’accordéon, franchit une étape supplémentaire dans son parcours « classique », en décrochant, la Victoire de la musique classique dans la catégorie Composition avec « Fables of Tuba », donné en 2013 en première à Marseille avec le tuba solo de l’Opéra de Marseille Thomas Leleu. Le compositeur-interprète niçois n’était pas à Aix en Provence ce 3 février pour recevoir sa récompense en direct sur France 3 mais il pourra être entendu lors d’une tournée qui le conduit ce mois-ci en Allemagne avant de retrouver la France.

Une telle récompense n’est pas pour surprendre quand on sait que la star de l’accordéon-jazz, en contrat désormais avec le label Deutsche Grammophon a consacré ses récents albums à Bach et dernièrement (cf chronique dans les DNJ au printemps 2013) à Vivaldi et ses célébrissimes Quatre Saisons.

 Jean-Louis Lemarchand

Partager cet article
Repost0

commentaires