Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Le Festival International du Jazz au Cinéma

en quelques mots 

 

 affiche

 

Du Classique et de l’audacieux, de l’image sur pellicule et du jazz sur les écrans et sur la scène marqueront ces trois jours où le jazz fera son cinéma à Paris

 

 

* QUAND ?

3 jours, 3 soirées

La 1ère édition du festival aura lieu du vendredi 12 au dimanche 14 avril 2013.

 

Le festival ouvrira le jeudi 11 avril 2013 avec une programmation de concerts dans les clubs de jazz de la rue des Lombards.

 

La péniche L’improviste viendra aussi accoster à 50m du Mk2 Quai de Loire pour poursuivre en musique l’aventure un screen.

 

 

* QUI ?

 

Pour parrainer cette 1ère édition trois personnalités incontournables, du cinéma et du jazz :

 dans_la_chaleur_de_la_nuit-3.jpg

Quincy Jones auquel le festival rendra hommage en diffusant des fims dont le compositeur a réalisé la musique ( "Dans la chaleur de la nuit", "Guet-apens"...)

mais aussi des concerts comme ceux donnés avec Miles Davis en 1991 à Montreux.

 

 

 


Bertrand Tavernier

Figure incontournable lorsqu’il s’agit de jazz et de cinéma.  Des films du réalisateur, bien sûr, comme l’indispensable "Autour de Minuit" ou encore un documentaire qu’il a co-réalisé ( "Mississipi Blues" ) et qu’il viendra lui même présenter le dimanche 14 au Mk2 Bibliothèque.

V.A.---Mississippi-Blues.jpg

 

Mais aussi des films qu’il voulait montrer comme "les Felins" de René Clément et dont Lalo Schiffrin a réalisé la musique

 

 

 

 

 

Carte blanche enfin à Ibrahim Maalouf.

Le jazzmen montrera des films qui l’inspirent dans sa propre musique et notamment le fameux "Ascenceur pour l’Echafaud" dont son dernier disque, "Winds" se nourrit largement.

 

 

* QUOI ?

 

La programmation unique de films et concerts explorant les liens entre jazz et cinéma ira bien au-delà.

Du classique bien sûr avec le cinéma de la nouvelle vague ou les cycles Films noirs. Du classique encore avec des biopics  ( "Let’s get Lost" sur Chet Baker ou encore le fameux "Bird" de Clint Eastwood)

 

Mais aussi de l’audace avec les films underground dont John Zorn a réalisé la musique et qui ‘ont jamais été montré en salle.

  zorn.jpeg

Audacieux aussi, le pari de faire découvrir au public la musique de ce génial compositeur polonais, Krystof Komeda au travers plsuieurs films comme le Couteau dans l’eau, Cul de Sac ou le Départ. 


   

 

 

 

De l’ inédit encore avec


Une belle programmation de l’INA qui montrera pour la première fois dans la superbe salle Mk2 du Grand Palais  en salle des films réalisés par Jean Christophe Averty ( 1958/1963), logo_ina.png

des interprétations live de musiciens emblématiques dont Ray Charles, Art Blakey, Ella Fitzgerald, Stan Getz, Dizzy Gillespie, le Modern Jazz Quartet, ou encore Max Roach, filmés lors des festivals de la Côte d’Azur, sur de grandes scènes parisiennes, ou en studio.

 


Et enfin Bruno Regnier qui avec son superbe Xtet viendra le vendredi 12 au Mk2 Bibliothèque donner un ciné- concert exceptionnel autour d’un chef d’œuvre du muet, "L’inconnu" de Tod Browning ( 1927) avec Lon Chawney 

l-inconnu.jpg

 

 

 

 

 

 

Au chapitre du jazz en Scène

 

Paris Jazz Club présentera la soirée de lancement du Festival International du Jazz au Cinéma


AU SUNSIDE :

 

riccardo.jpg

Riccardo DEL FRA Quintet jouera les musiques de films de Lucas Belvaux :  Pour Rire, La Trilogie, Un Couple Épatant, Cavale, Après la vie, La Raison du plus faible, Les Prédateurs, Rapt ... Des musiques composées et arrangées par le grand contrebassiste italien Riccardo Del Fra, compagnon de Chet Baker et directeur de la prestigieuse école le CNSMDP.

 

 LE BAISER SALE :

 

Khalil CHAHINE Quintet.

CHAHINE.jpg

La sensibilité des paysages musicaux de ce « musicien aussi mystérieux que génial » (John McLaughlin) est reconnue par nombre de grands réalisateurs français qui ont fait appel à lui pour la musique de leurs films : Mariage Mixte de Alexandre Arcady, Monsieur Batignole & Meilleur Espoir Féminin de Gérard Jugnot, Vénus Beauté (institut) de Tonie Marshall, Les Aventures du Prince Ahmed de Lotte Reiniger (Commande du Musée du Louvre à paraître sur son prochain album)


  Le DUC DES LOMBARDS : Lionel LOUÉKÉ Duo.  

LOUEJKE.jpg

Le guitariste-chanteur béninois qui a pour parrains musicaux Wayne Shorter et Herbie Hancock a autant participé à la musique du Blockbuster Inside Man de Spike Lee aux côtés de Terence Blanchard, que composé la musique du Documentaire « Sorcière, la vie ! » de Monique Mbeka Phoba sur l’enfance à Kinshasa-Congo.

 

 

  

 

LA PENCIHE L'IMROVISTE

 l-improviste-01-jpg-wm0gum.jpg

La péniche l’Improviste s’associe au Festival en proposant une programmation taillée sur mesure. Durant trois soirées, l’Improviste accueillera la scène jazz contemporaine, des artistes dont l’influence du 7ème art n’est pas passée inaperçue dans leurs créations musicales. Stephan Oliva, le trio Peala/Bearzatti/Angelini et le Roots Quartet de Pierre Durand ont parfaitement su faire le pont, tirer le meilleur musicalement du lien indéniable de ces deux formes d’art majeures, jazz et cinéma.

Durant les après-midis du week-end, deux séries de concerts seront animées par les classes jazz des conservatoires municipaux et écoles de musique. Nos apprentis musiciens improviseront autour de la thématique du festival.

Quand l’univers cinématographique s’invite dans la création jazz…

 

Vendredi 13 Avril à 21h30

OlivaStephan_FilmNoir_w.jpg

STEPHAN OLIVA SOLO

Ce fut comme une évidence pour ce talentueux pianiste d’entretenir et voire même de magnifier la symbiose de ces deux formes d’art nées au début du XX ème siècle : jazz et cinéma.

Stephan Oliva nous fait remarquer qu’il Il faudra attendre 1959 pour que Duke Ellington signe la musique  "d'Autopsie d'un Meurtre" d'Otto Preminger. Au même moment,  Cassavetes tourne avec  "Shadows" le premier film directement inspiré par l'esprit d'improvisation et le feeling du jazz  avec une BO de Charles Mingus...

Il est sûrement le compositeur, interprète, improvisateur principal actuellement qui a su mettre en avant le lien intime qui se tisseet se retisse entre le jazz et le cinéma.

A l’occasion du festival, c’est en solo qu’il interprétera et improvisera autour des grandes musiques de films, et notamment autour de celles du réalisateur Jean-Marc  Godard.

 

Samedi 14 Avril à 21h30

BRUNO ANGELINI/THIERRY PEALA/FRANCESCO BEARZATTI « MOVE’IS »

thierry peala

Une passion commune pour le cinéma  est le point de départ de cette nouvelle aventure musicale initiée par le chanteur Thierry PEALA. Une passion liée à la rencontre avec ces films chocs, ceux qui laissent une trace indélébile et qui font que l’on sort de la salle obscure pas tout à fait comme on y était entré…. des «movies»,  des films choisis pour leur liberté de ton, de style, la façon d’être, une façon qui colle à Péala, Angelini et Bearzatti. «Au fil des plages, les instruments, la voix,  redonnent une carnation à Gena Rowlands, mais aussi Vittorio Gassman, Jean Seberg, Romy Schneider et tant  d’autres…»

Bruno ANGELINI et Francesco BEARZATTI vont composer au cordeau douze titres originaux tirés de ces douze films mythiques pour le trio de cinéphiles. Ecrire pour cette énergie et cette fascination qu’est le cinéma, ce qu’il continue de produire en nous… Au détour de quelques répliques, on sent le lien subliminal tissé par le chanteur Thierry PEALA avec sa première passion : le métier d’acteur.

 

Dimanche 15 Avril à 21h30

Pierre Durand « ROOTS QUARTET »

Livret-NOLA---Pierre-DURAND-avec-distinctions

Pierre Durand : guitare/ Hugues Mayot :saxophone ténor/ Joe Quitzke : batterie,/Guido Zorn : contrebasse

Celui que l’on a découvert grâce à son magnifiqie album solo ( «  Nola » paru sur le label les Disques de Lily largement inspirée par le cinéma,et  son ROOTS Quartet  nous propose une soirée thématique: "60 ans de cinéma". La formation propose spécialement d’improviser autour du  répertoire de musique de films produits par et pour les américains:Klute, La nuit du chasseur, Dirty Harry, Le Fleuve, Jeremiah Johnson, Le privé,...Le cinéma Outre-Atlantique est sûrement le plus riche et le plus fécond en termes de créations jazz. Rendons-lui hommage.

 

 

 

 


« Ina Jazz Collector »

une programmation exceptionnelle d’émissions

de Jean-Christophe Averty 

 

 

Octobre 1958. Pour la première fois de son histoire, la télévision française retransmet des concerts de jazz, filmés l’été précédent lors de l’unique édition du Festival de jazz de Cannes. Derrière la caméra, un jeune réalisateur, fondu de New Orleans et de surréalisme : Jean-Christophe Averty. C’est le début d’une saga télévisuelle qui enchantera trois décennies durant les amateurs de swing.

 

En se focalisant sur les premières émissions réalisées par Jean-Christophe Averty entre 1958 et 1963, cette programmation fait revivre un petit âge d’or du jazz, où les légendes de la Nouvelle-Orléans côtoyaient les chefs de file de la modernité, où salles de concerts et festivals accueillaient un public nombreux, jeune et enthousiaste, et où, dans l’atmosphère enfumée des clubs de la capitale, bourgeonnait une scène parisienne riche de promesses.

 

L’Ina invite à retrouver au MK2 Grand Palais, du 12 au 14 avril 2013, des interprétations live de musiciens emblématiques dont Ray Charles, Art Blakey, Ella Fitzgerald, Stan Getz, Dizzy Gillespie, le Modern Jazz Quartet, ou encore Max Roach, filmés par Jean-Christophe Averty lors des festivals de la Côte d’Azur, sur de grandes scènes parisiennes, ou en studio.

 

 

 

Jour après jour l’INA rassemble, conserve, transmet 3,5 millions d’heures de programmes des radios et télévisions publiques françaises depuis 70 ans. En donnant sens à ces images et ces sons, L’Ina participe à la construction d’un patrimoine commun.

 


 

Les initiateurs du Festival

 


Alex Dutilh

alex.jpg

Journaliste, producteur de l'émission quotidienne "Open Jazz" sur

France Musique, rédacteur en chef de "Jazzman" de 1992 à 2009.

 

 

Thierry Jousse

Thierry-Jouss.jpg

Ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, Thierry Jousse est cinéaste et producteur de l'émission Cinéma Song sur France. Musique.

 


Jean-Marc Gelin

Photos-Sem1-2013-0248.JPG

Journaliste de jazz, il a collaboré régulièrement au mensuel jazzman et actuellement à Jazzmagazine-Jazzman. Il est le rédacteur en chef d'un site web, Les DNJ bien connu des amateurs de jazz.
Il est par ailleurs membre de l'Académie du Jazz.

 

 

 

 

 

 

Mk2

 

MK2 est une société indépendante crée par Marin Karmitz en 1974 et qui possède aujourd’hui un catalogue de plus de 500 titres de films commercialisés dans le monde entier. Avec 11 salles de cinéma, 61 écrans et plus de 5 millions de spectateurs par an, MK2 représente le troisième circuit parisien de salles et le premier circuit art et essai en France.

MK2 n'a pas cessé depuis de nombreuses années d'établir des liens d'animation et de programmation avec tous les autres modes d'expression artistiques et culturels. Parmi ceux-ci, plusieurs actions ont été menées vis à vis de la musique, de toutes les sortes de musique, et plus particulièrement autour de la musique de jazz.

Ainsi, le MK2 Quai de Seine a été un partenaire historique du Festival Jazz à la Villette en proposant d'accompagner chacune des programmations musicales de la Cité de la Musique par un choix de films et d'animations musicales en live.

Pour exemple, le concert du clarinettiste saxophoniste Wilhem Breuker et son groupe en hommage aux films de Johan Van der Keuken restera dans toutes les mémoires.

MK2 a également accompagné le Festival « Filmer la musique » avec le Point Ephémère.

Mk2 accompagnera en 2013 la 100eme année de la création du blues et poursuivra le partenariat avec le Jazz à la Villette sur le thème du « Blues Malien », en programmant les films produits par Scorsese (regroupés dans le coffret « The blues ») et en accueillant en invités pour la soirée d’ouverture Fatoumata Diawara et Vieux Farka Touré .

 

 

 

RADIO FRANCE

 

Radio France est  le premier groupe radiophonique français, avec ses sept radios disponibles sur tous les supports (France Inter, France Info, France Bleu, France Culture, France Musique, Fip et Le Mouv’), plus de 14 millions d’auditeurs quotidiens et un réseau à la fois national et de proximité. C’est également l’entreprise d’information et de culture de référence en France à travers la richesse des programmes de ses chaînes et l’activité de ses quatre formations musicales (l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique, le Chœur et la Maîtrise de Radio France). Dans l’ensemble de ses activités, Radio France allieexigence culturelle et respect du grand public, obéissant en cela à sa mission éducative et sociale.


 

BNP PARIBAS ET FONDATION BNP PARIBAS

partenaires de la première édition du "Festival du Jazz au Cinéma"

 

Jazz et Cinéma sont étroitement liés depuis 1927, année de sortie du «Chanteur de Jazz», le premier film parlant de l’histoire. Il se trouve que ces deux disciplines artistiques se rejoignent aussi dans le politique de mécénat et de parrainage du Groupe BNP Paribas, particulièrement tournée vers le Jazz et le Cinéma.

 

->La Fondation BNP Paribas, un mécène engagé en faveur du jazz

L’un des rares mécènes à apporter son soutien à des musiciens de jazz, la Fondation BNP Paribas accompagne depuis 18 ans leurs  parcours : aide à l’enregistrement, soutien à la promotion et à la diffusion, à l’occasion de tournées notamment, sont autant de moyens de les aider à développer leurs projets. Au-delà de cet appui, la Fondation BNP Paribas s’attache à faire connaître ces artistes et à élargir leur audience. Associée depuis 2006 au Concours international de piano jazz Martial Solal et depuis 2009 au Festival Jazz à saint-Germain des-Prés Paris, la Fondation BNP Paribas est aussi engagée auprès de festivals internationaux comme le North Sea Jazz, Saint-Louis Jazz et TanJazz aux côtés des implantations de BNP Paribas aux Pays-Bas, au Sénégal et au Maroc. Enfin, le Fonds de dotation BNP Paribas - Banque de Bretagne apporte son soutien auFestival Jazz à l’Etage à Rennes et la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie de la Côte d’Ivoire, filiale du Groupe  BNP  Paribas, est le mécène principal du Festival L’Emoi du Jazz à Abidjan.

 

->BNP Paribas, partenaire de tous les cinémas

BNP Paribas et le cinéma, c’est une histoire d’amour qui a commencé il y a plus de 20 ans. La banque apporte son soutien à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes, au Festival cinéma Télérama, au Grand Lyon Film Festival et à de nombreux autres festivals à travers la France.  En 2010, la banque a également apporté son soutien au cinéma Le Trianon, ce monument historique, mythique pour les cinéphiles qui a accueilli pendant 14 ans l’émission  « La Dernière Séance » présentée par Eddy Mitchell. 

En 2004, BNP Paribas a noué un partenariat avec la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) afin de promouvoir et de soutenir le cinéma en France. Ce partenariat a donné naissance à La Rentrée du Cinéma, qui a permis au public d'aller au cinéma à des conditions avantageuses. En 2007, nous avons décidé d'amplifier notre engagement auprès de la FNCF en devenant le partenaire exclusif des 3 événements majeurs du cinéma organisés tout au long de l'année dans l’ensemble des salles françaises : Le Printemps du Cinéma en mars, La Fête du Cinéma en juin et, depuis 2011, La Rentrée Cinéma BNP Paribas en septembre. Nous sommes très heureux de pouvoir contribuer ainsi à l’augmentation de la fréquentation des salles de cinéma et de permettre au plus grand nombre de s’évader devant le grand écran.

 

Pour partager notre passion avec le plus grand nombre, BNP Paribas a lancé « Séance Radio » la radio de tous les cinémas! Pour écouter le cinéma ou que vous soyez : connectez-vous sur seanceradio.com et profitez d’une programmation musicale 100% cinéma, de chroniques exclusives et de toutes les dernières actualités du 7ème art.

Au-delà de nos différents engagements dans le secteur du cinéma, BNP Paribas est également un acteur incontournable de l’économie du Cinéma en France. Notre pôle « BNP Paribas Image & Médias » composé d’une vingtaine de professionnels du Cinéma, accompagne, conseille et finance la production cinématographique française depuis de nombreuses années, de la production à la post-production.

Trait d'union entre ces deux disciplines, ce Festival va permettre aux passionnés de Jazz et de Cinéma, de découvrir ou redécouvrir une programmation unique de films et de concerts.      BNP Paribas est heureux de  participer à la première édition du «Festival du Jazz au cinéma», certain que le public sera au rendez-vous en 2013 et très probablement conquis pour de nombreuses années.

 

A propos de BNP Paribas

BNP Paribas (www.bnpparibas.com) a une présence dans 80 pays avec près de 200 000 collaborateurs, dont plus de 150 000 en Europe. Le groupe détient des positions clés dans ses trois grands domaines d'activité : Retail Banking, Investment Solutions et Corporate & Investment Banking. En Europe, le Groupe a quatre marchés domestiques (la Belgique, la France, l'Italie et le Luxembourg) et BNP Paribas Personal Finance est numéro un du crédit aux particuliers.  BNP Paribas développe également son modèle intégré de banque de détail dans les pays du bassin méditerranéen, en Turquie, en Europe de l'Est et a un réseau important dans l'Ouest des Etats-Unis. Dans ses activités Corporate & Investment Banking et Investment Solutions, BNP Paribas bénéficie d'un leadership en Europe, d'une forte présence dans les Amériques, ainsi que d'un dispositif solide et en forte croissance en Asie-Pacifique.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by