Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

LOUIS & FRANçOIS MOUTIN  
BD JAZZ
2 Cd + 1 BD
2004


Voilà assurément un numéro très particulier dans la collection BD JAZZ de Bruno Théol,  une curiosité au sens anglo-saxon du terme, du « jamais vu » dans la série  qui a retenu notre attention. Pour la première fois, des musiciens jeunes et en activité sont les héros de ce numéro. La Bd est en effet entièrement consacrée au duo et à la musique des frères Moutin (François, le contrebassiste et Louis, le batteur) .
C’est François qui a conçu et réalisé le scénario, dessinant leur histoire depuis les années d’enfance, l’initiation au jazz à Paris par leurs parents jusqu’à leurs premiers albums et à leur envol américain.

Le numéro date en effet de 2004 et l’on sait depuis que les jumeaux ont continué leur carrière internationale, en sidemen  auprès de pianistes comme Jean Michel Pilc, Manuel Rocheman, Jean Marie Machado, Martial Solal, Antoine Hervé, et aujourd’hui Tigran Hamasyan ….
 Ils ont aussi créé leur propre formation, le Moutin Reunion quartet (dernier disque  « Soul dances » sorti  en mars 2010 chez Plus loin music ).

Un numéro hors norme  à l’image de ce duo de musiciens improbables qui avait commencé à faire de très sérieuses études d’ingénieur (avec Jean Michel Pilc, autre transfuge devenu pianiste de jazz à New York ).
Ce qui pourrait pu tourner à un récit auto-complaisant est désamorcé par la franchise parfois naïve, le style même de la Bd  qui colore cette histoire familiale atypique. Leur style et leur façon d’être prêtent à l’esquisse voire à la caricature et cet univers d’images leur convient. Ce sont des personnages de fiction : qui a un jour vu les « brothers » sur scène et même en coulisse, comprendra vite comment cette paire fonctionne : à l’énergie, dans un constant bouillonnement d’idées, de discussions (je me souviens d’un échange musicologique des plus denses dans un taxi qui les emmenait avec Tigran Hamasyan  à leur hôtel à plus de 2 heures du matin après un concert à Langourla, où il s’étaient pourtant dépensés sans compter…) Le spectacle que les jumeaux créent  (on peut parler de « show », tant ils sont parfois démonstratifs dans leur virtuosité même), ne pouvait que se prêter à cet aspect visuel. Les photographes ont avec eux un sujet de choix, ils changent en permanence au cours d’un même set d’attitudes et de postures.

La Bd est joliment tournée , dans des teintes claires, des pastels aquarellisés, et il est tout de suite évident, que François a un don d’observation et un bon coup de crayon. Les jumeaux sont ressemblants, les autres musiciens, Martiel Solal,  Rick Margitza , Sylvain Beuf, sont croqués avec justesse. Ce sont des partenaires généreux qui les poussent à se dépasser, à s’abandonner à leur penchant  « groovy » et à un intense désir de plaire
Le dialogue est construit et conséquent. Les décors plaisants, New York ou Paris occupent de bien belles et pleines pages.  
Quant à la musique elle illustre deux albums : Power tree en 2000 avec Baptiste Trotignon et Sylvain Beuf, et Red Moon enregistré à New York en  2003 avec toujours Trotignon au piano, Rick Margitza remplaçant le saxophoniste . Une musique de leur cru, au style musclé, engagé, foisonnant, avec de beaux arrangements de « La mer » de Trenet ou un épatant medley de Brassens . Car, en dépit de leur amour pour le jazz qui vient de là bas, ils ont conservé  leurs attaches et racines françaises…
Cette nouvelle expérience  pour François Moutin constitue une preuve supplémentaire de la vitalité et  du talent de ces types doués  qui réussissent ce qu’ils entreprennent.

Au final , un numéro original qui mérite d’être consulté. Et d’ailleurs voilà un exemple qui mérietrait d’être suivi avec d’autres musiciens en activité ?
 
Sophie Chambon


PS: "Soul Dancers" des frères Moutin a été chroniqué ici sur les dnj.

Partager cette page

Repost 0
Published by

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj