Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 20:38

un événement inédit le 22 et le 23 septembre au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène Nationale (78)

avec 3 CONCERTS EN GRANDE FORMATION et des rencontres avec les chefs d’orchestres et les musiciens de la fédération !

Loïc LANTOINE & Le very Big Experimental Toubifri  ORCHESTRA

Fred PALLEM & LE SACRE DU TYMPAN – Print  & Friends 

Sylvain CATHALA


Ajoutons
Plus de 30 concerts du 21 septembre au 31 octobre dans toute la France pour découvrir la musique en grande formation !
http://www.grandsformats.com/wp-content/uploads/GRANDS-FORMATS-02-WEB.pdf

http://www.grandsformats.com/


Association GRANDS FORMATS :  la musique en formation XXL

l’Association "Grands Formats" c’est quoi ?    

Grands Formats est une fédération d’artistes qui réunit 48 grands ensembles représentatifs de l’extraordinaire diversité artistique du jazz, des musiques improvisées et d’autres esthétiques se réclamant de ces musiques. Ils sont au total près de 1 000 musiciens et chefs d’orchestre, portés par un irrésistible désir musical et une bonne dose d’inconscience, réunis depuis 14 ans pour défendre l’existence et la pérennité de la musique en grande formation et permettre à tous de vivre une expérience musicale hors-norme !

Du 21 Septembre au 31 Octobre des concerts "Grands formats" partout en France

Pour sa Rentrée 2017, Grands Formats met un coup de projecteur sur toute une série de concerts entre le 21 septembre et le 31 octobre un peu partout en France ! Pour lancer cet évènement, la fédération organise un week-end en partenariat avec le Théâtre de St Quentin-en-Yvelines, Scène Nationale le vendredi 22 et le samedi 23 septembre. L’occasion de découvrir l’univers de trois grands ensembles à travers des concerts d’une puissance sans égale : Fred Pallem & Le Sacre du Tympan, Loïc Lantoine et le Very Big Experimental Toubifri Orchestra ainsi que Print and Friends de Sylvain Cathala. Sont également prévus des moments de rencontres pour échanger avec ces artistes singuliers et découvrir ces projets musicaux sans limite pour lesquels une créativité extrême et un grain de folie sont de rigueur !

Vendredi 22 et samedi 23 septembre   En partenariat avec le Théâtre de St-Quentin-en-Yvelines, Scène Nationale

La Rentrée Grands Formats 2017  :  Week-end de lancement  

 Puis ,  plus de 30 concerts du 21 septembre au 31 octobre pour découvrir la musique en grande formation !  Tous les concerts sur : www.grandsformats.com


Programme :
Théâtre de Saint-Quentin-en Yvelines, Scène Nationale 3 place Georges Pompidou – 78180 Montigny-le-Bretonneux Infos et résas : 01 30 96 99 00 - accueil@tsqy.org www.theatresqy.org

Vendredi 22 septembre • 20h30 / CONCERT  Loïc LANTOINE & LE VERY BIG EXPERIMENTAL TOUBIFRI ORCHESTRA
Samedi 23 septembre :
• 16h30 / RENCONTRE AVEC LES ARTISTES
Fred PALLEM, Sylvain CATHALA et les autres chefs d’orchestre de la fédération vous font découvrir le pari fou et osé de la musique en grande formation.
• 18h / CONCERT FAMILIAL
Fred PALLEM & LE SACRE DU TYMPAN
• 20h30 / CONCERT
PRINT & FRIENDS / Sylvain CATHALA

 

Repost 0
Published by Dernières Nouvelles du Jazz - dans non classé
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 22:49

Jean-Louis Lemarchand
En 1947, Pierre Henry appelait dans un texte-manifeste, à « penser à une musique nouvelle ». Disparu le 5 juillet à la veille de ses 90 ans, le « pape » de la musique électroacoustique laisse une œuvre immense, dont la Musique pour le temps présent (avec Maurice Béjart) qui lui assura en 1967 un succès planétaire grâce à un air, Psyché Rock. Admiré par les compositeurs de musique électronique, dont Jean-Michel Jarre, Pierre Henry avait aussi fait une incursion sur la planète jazz en collaborant en 2001 avec le trompettiste Erik Truffaz. Le pianiste Laurent de Wilde analyse dans Les fous du son (Grasset.2016) l’apport de Pierre Henry, qui au même titre que Pierre Schaeffer « pense que la matière sonore peut et doit servir d’alphabet aux nouvelles compositions non plus sous forme de notes mais de sons. Autrement dit, le bruit d’une locomotive ou d’un couteau qui tombe est une expérience sensorielle qui peut, lorsqu’elle est mise en forme, exprimer des émotions aussi intimes qu’un instrument de musique traditionnel »/
Infatigable, sa dernière œuvre a été publiée en 2016 (Continuo ou vision du futur), Pierre Henry composait depuis 1971 dans une petite maison du quartier populaire parisien de Picpus, où chaque pièce était dédiée à la musique. Un pavillon qui semble hélas aujourd’hui promis à la démolition. C’est là qu’il avait donné au cours de l’été 2009 vingt quatre concerts «  à la maison ». Présent à l’un de ces évènements, j’avais rédigé un compte-rendu qui est reproduit ci-après dans son intégralité.
Pierre Henry donne chez lui « Dieu à la maison »
Chaque soir, à l’heure de l’apéritif, Pierre Henry reçoit chez lui. Le « pape » de la musique électroacoustique présente à quelques privilégiés-une petite quarantaine-sa dernière œuvre dans sa maison parisienne du quartier Picpus. Assurément l’un des évènements de l’opération Paris quartier d’été à laquelle le musicien participe pour la sixième fois.
Installé derrière sa console d’ordinateur, le compositeur de « Variations pour une porte et un soupir » propose « Dieu à la maison », nouvelle version de son poème sonore d’après le texte de Victor Hugo sorti en 1977. Un voyage musical au royaume de l’électronique qui donne toute sa vigueur à cette œuvre posthume publiée en 1891, au thème métaphysique : Dieu existe-t-il ?
Dans cette aventure, Pierre Henry, 81 ans, est accompagné par le comédien Jean-Paul Farré, auteur-interprète de « 20 ans de pianos forcés », qui fait vivre ce texte souvent sombre et parfois sarcastique, dont une terrible charge contre les prêtres.
Une heure durant, le spectateur est l’invité personnel du maître de la musique concrète, reçu dans l’une des petites pièces de  cette maison du 12 ème arrondissement, véritable antre de création où voisinent archives musicales et compositions personnelles faites de bandes magnétiques, bobines de fer, touches de piano…
Ainsi, en écoutant les nappes sonores transmises par les enceintes disposées de la cave au grenier, l’amateur a- t-il tout loisir de mesurer l’ampleur et la diversité de l’œuvre de Pierre Henry découvert en 1949 avec sa « Symphonie pour un homme seul ».
La version originale de Dieu (1977) figure dans un coffret Philips de 5 CD « Mix Pierre Henry 04.0 ».
Jean-Louis Lemarchand
 

 

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand - dans non classé
commenter cet article
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 22:17

 

Il avait découvert le jazz en 1948 et l’écoute, en direct, de Lester Young cinq ans plus tard sera déterminante (Dictionnaire du Jazz). Alain Tercinet, disparu le 29 juin à 82 ans, était passionné par la West Coast auquel il consacra un ouvrage, en 1986 ( West Coast. Editions Parenthèses) qu’il enrichit 30 ans plus tard (chronique dans les DNJ le 18 février 2016), révisant à cette occasion certains de ses jugements initiaux. Une preuve de la rigueur et de l’ouverture d’esprit d’un  chroniqueur-musicologue, rédacteur à Jazz Hot (1970-80) et membre de l’Académie du Jazz. Auteur également de Parker’s Mood (Ed Parenthèses), dédié à Charlie Parker et Bebop (Ed Pol), contributeur du Dictionnaire du Jazz (Robert Laffont), il écrivit également  de nombreux textes pour des livrets d’albums, notamment dans la collection Jazz in Paris(Universal), et tout récemment la musique originale de Thelonious Monk pour Les Liaisons Dangereuses 1960, publiée par Sam Records.
Jean-Louis Lemarchand

 

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand - dans non classé
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 21:04
Disparition : Christian Bonnet, adorateur du Duke

Duke Ellington perd un de ses plus fervents admirateurs avec la disparition le 13 juin à Paris, de Christian Bonnet, président de la Maison du Duke, à l’âge de 72 ans. Infatigable animateur de cette association fondée en 2009, il a veillé, avec  la complicité de Claude Carrière, au rayonnement de Duke Ellington par le biais de conférences, concerts et publications. On lui doit ainsi la supervision de la traduction en français de l’autobiographie du Duke « Music is my mistress » sortie en 2016 aux Editions Slatkine & Cie dont il avait notamment enrichi le texte initial publié aux Etats-Unis en 1973 de nombreuses  notes et d’un index aussi précis que précieux.
Christian Bonnet avait la singularité-rare- de mettre en pratique sa passion du jazz sous tous les aspects. Producteur (label Nocturne dans les années 90), directeur de collection (Masters Of Jazz 1990-2002), collaborateur de la collection BD Jazz, responsable de la collection Cabu Masters of Jazz (Nocturne), journaliste (Jazz Hot dans les années 70), il se produisait également sur scène –encore tout récemment- au saxophone ténor dans plusieurs formations (Swing Limited Corporation, Multicolor Fanfare d’Eddy Louiss, Black Label Swingtet).
Membre du bureau de l’Académie du Jazz, il assurait les fonctions de trésorier avec la rigueur du banquier qu’il fut dans sa vie professionnelle et une disponibilité bienveillante de tous les instants.
Les DNJ présentent ses condoléances à son épouse, Nicole et à ses enfants.
Jean-Louis Lemarchand
et toute l'équipe des DNJ, avec amour.

 

Repost 0
Published by Dernières Nouvelles du Jazz - dans non classé
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 22:13

Django, film d’Etienne Comar avec Reda Kateb et Cécile de France


La performance de Reda Kateb ne suffit pas à sauver un film qui prend trop de libertés avec la vérité historique pour rendre compte du génie de Django Reinhardt. A vouloir (trop) prouver la conversion du guitariste à la cause de ses frères gitans face à la barbarie nazie, le réalisateur nous fait oublier la poésie angélique d’un artiste hors pair. Mais le « biopic »n’est-il pas un genre condamné à ces raccourcis trompeurs ? Reste que si Django conduit les jeunes générations à découvrir l’auteur de Nuages…

 

Repost 0
Published by Dernières Nouvelles du Jazz - dans non classé
commenter cet article
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 21:21

TSF Jazz fait campagne


Dans les couloirs du métro parisien dès le 26 avril et après dans la presse écrite, TSF Jazz (89,9 en région parisienne) fait campagne. L’agence Jésus et Gabriel a conçu  sa campagne de communication sur l’imprévu du jazz,  présentant  en trois visuels-en noir et blanc avec une touche de bleu- des robots à l’allure dépitée, pris en studio ou sur scène, sous la légende «  TSF Jazz. It’s a human thing ». Rien ne saurait remplacer en effet les musiciens en chair et en os, assure le patron de la station de radio qui revendique 300.000 auditeurs quotidiens. Fondée voici 18 ans par Jean-François Bizot et Frank Ténot, TSF Jazz, propriété de Gérard Brémond, est diffusée en France sur 15 fréquences analogiques et 2 fréquences en numérique ( 5 à la fin 2017 avec Lille, Strasbourg et Lyon rejoignant Marseille et Nice).
www.tsf.com
J-L.L ;

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand - dans non classé
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 20:56
Nice retrouve son festival estival

Le jazz retrouve droit de cité à Nice avec un festival sous le signe de la diversité et de l’universalisme. Annulé in extremis l’an passé à la suite du carnage du 14 juillet (86 victimes) de la Promenade des Anglais, le Nice Jazz Festival revient dans le cœur de la cité azuréenne  (17-21 juillet).
« Les notes de jazz vont s’élever vers un ciel étoilé, pour mettre partout de la beauté et des notes bleues dans des cœurs dont plusieurs sont toujours meurtris » a déclaré Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en dévoilant le programme le 6 avril.
La sécurité sera naturellement renforcée avec portiques et sas de sécurité, et les organisateurs espèrent établir un nouveau record de fréquentation (60.000 entrées en 2015) grâce à une tarification étudiée ( 39 euros la soirée, 17 euros pour les enfants de 10 à 16 ans et gratuit de moins de 10 ans) et une programmation ouverte aux différents courants du jazz sans exclusive. Directeur artistique du festival (en poste depuis 2013, renouvelé cette année), Sébastien Vidal, qui officie à TSF et au Duc des Lombards, a eu « toute liberté » en matière de programmation, a souligné Christian Estrosi , si ce n’est accorder une place conséquente  aux musiciens français.
Chaque soirée propose ainsi six concerts répartis équitablement sur les deux scènes (Masséna et théâtre de verdure) avec un lever de rideau à 19 h30, dans l’optique, précise Sébastien Vidal, de faciliter la circulation  des spectateurs et ainsi de favoriser l’ouverture d’esprit (et d’écoute). Attirés par Herbie Hancock, par ailleurs parrain du festival, les fans de jazz pourront ainsi le 17 juillet découvrir auparavant un groupe entièrement féminin (Woman To Woman) composé de Renée Rosnes, Cecil McLorin Salvant, Anat Cohen, Ingrid Jensen…ou les trépidantes formations de Trombone Shorty et Roberto Fonseca.
Aux côtés de « grosses pointures » devant plaire à un large public(Ibrahim Maalouf, IAM), le festival fait une large part à l’expression vocale (YounSun Nah, Mary J.Blige, Laura Mvula…) et présente des jazzmen de référence ( Christian McBride, Henri Texier, Abdullah Ibrahim, Kamasi Washington, Samy Thiébault…).
 
Programme complet sur www.nicejazzfestival.fr
Jean-Louis Lemarchand

 

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand - dans non classé
commenter cet article
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 18:47

 Son ultime oeuvre sortira le 5 mai prochain chez le label Verve (Universal, filiale de Vivendi) qu’il présida (1998-2004): Turn Up the Quiet,  disque de Diana Krall, chanteuse-pianiste, dont il avait lancé la carrière. Producteur de légende, Tommy LiPuma est décédé le 13 mars à New-York à l’âge de 80 ans.
Avec l’artiste canadienne, Tommy LiPuma a enregistré quelques-uns de ses plus beaux succès, When I look in Your Eyes, The Look of Love (4 millions d’exemplaires), ou encore Live in Paris, captation d’un concert de 2002 à l’Olympia. Mais ses états de service au sein de l’industrie musicale en plus d’un demi-siècle, pour les labels Liberty/Imperial, A&M, Blue Thumb Records, Warner, Elektra, Verve, révèlent une richesse artistique exceptionnelle –George Benson, Miles Davis, Jimmy Scott, dont il avait relancé la carrière, Barbara Streisand, Natalie Cole, Paul McCartney. Une ouverture d’esprit (et d’oreille) reconnue par la profession (5 Grammy Awards) et le public (75 millions d’albums vendus).
Tommy LiPuma n’avait, confiait-il, qu’une règle d’or: la seule musique qui me plait est celle qui me fait taper du pied (dans le texte, shake my ass).  Le goût de la musique avait saisi le jeune Thomas LiPuma au collège où il pratiqua le saxophone. Repoussant les souhaits de son père, fils d’immigré italien, qui le voyait épouser son métier de barbier à Cleveland, Tommy entra dans l’industrie de la musique au bas de l’échelle en emballant des vinyls dans un hangar. Vous connaissez la suite. Comme l’avait souligné le bassiste Christian McBride, LiPuma était passé de “cutting hair to cutting hit records” (ndlr: jeu de mots basé sur leverbe to cut qui se traduit aussi bien par couper qu’enregistrer un disque).
Grand collectionneur de tableaux, Tommy LiPuma était aussi un grand amateur de vins qui put apprécier les grands crus français lors d’un récent festival de jazz de Saint Emilion dont il était le parrain d’honneur.

Jean-Louis Lemarchand

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand - dans non classé
commenter cet article
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 07:54

 

 

 

A l’occasion de la JOURNÉE MONDIALE DE L’EAU,  Jacky TERRASSON et SOLIDARITÉS INTERNATIONAL vous attendent à Bobino le lundi 27 mars à 20h pour un concert exceptionnel destiné à soutenir le combat pour l’accès à l’eau potable pour tous. Jacky TERRASSON, ce pianiste extrêmement talentueux, est généreux dans son art et tout autant dans sa vie. Il s’engage aujourd’hui aux côtés de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL dont les missions principales sont de lutter contre les maladies liées à l’eau insalubre et de faciliter l’accès à l’eau potable.


Une Vague Musicale !

Pour ce concert unique, Jacky nous a concocté un programme inédit : le pianiste franco-américain voguera « Au Fil de l’Eau » de Maurice Ravel à Serge Gainsbourg, du classique au jazz en passant par la chanson française. Il a confié la direction musicale et les arrangements à son ami le saxophoniste Lionel Belmondo, qui a écrit tout spécialement pour le Jacky TERRASSON quintet et le quatuor à Cordes Equinoxe. Le Jacky TERRASSON quintet se compose de Jacky - piano, de Lionel BELMONDO - saxophone et flûte, de Stéphane BELMONDO - trompette, Thomas BRAMERIE - contrebasse et Lukmil PEREZ– batteur. Jacky a d’ores et déjà invité MATHILDE sur scène et nous réserve d’ autres surprises.


Et une déferlante de Dons !

Embarquez pour un concert exceptionnel à Bobino “AU FIL DE L’EAU” !

Cet événement unique a pour objectif de soutenir les actions de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL en faveur de l’accès à l’eau potable pour tous. L’association d’aide humanitaire en profitera pour présenter son engagement dans la vingtaine de pays où elle agit. Depuis plus de 35 ans, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL s’investit sur le terrain des conflits et des catastrophes naturelles. Sa mission : secourir le plus rapidement et le plus efficacement les personnes dont la vie est menacée en couvrant leurs besoins vitaux, boire, manger, s’abriter. Rappelons qu’en 2017, près de la moitié de l’humanité boit encore de l’eau non potable, donc dangereuse pour la santé. Plus d’informations sur solidarites.org.

L’intégralité de la billetterie sera reversée à SOLIDARITÉS INTERNATIONAL.
BILLETTERIE sur le site de Bobino, Fnac, Billetreduc, Ticketmaster.
Billets à partir de 28 euros.

Contact Presse Musique / Jacky Terrasson;
Agnes Thomas : agnes.thomas4@wanadoo.fr
Contact Presse Solidarités International :
Tugdual de Dieuleveult : tdedieuleveult@solidarites.org - 01 76 21 87 11
Sophie Ghaleb : SGhaleb@solidarites.org - 01 76 21 87 03
Contact Réservations :
Fanny Soulet : You for You : fanny@you4you.fr - 06 88 28 03 98

MERCI à nos partenaires : Bobino, Fnac, Batida, Le Bonbon, Infoconcert et Lylo

Repost 0
Published by Dernières Nouvelles du Jazz - dans non classé
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 16:42

 

 

 

 

 

Après Aphrodite, Marjolaine Raymond présentera au Sunside son nouveau projet.

 

 

A ne pas manquer

 

 

 

Repost 0
Published by Dernières Nouvelles du Jazz - dans non classé
commenter cet article

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj