Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 16:48
Noël BALEN  MINGUS ERECTUS

Noël BALEN

Mingus Erectus

Les Fables de Charles

Le Castor Astral

Livre-CD

Photographies d’Amaury Voslion

Couverture de José Correa

www.noelbalen.com

Belle idée que d’illustrer un livre par un CD, quand il s’agit d’une ode à la mémoire du fabuleux contrebassiste Charles Mingus, farouche résistant à tous les racismes, insoumis perpétuel dont on a pu découvrir la vie singulière et tragique dans une autobiographie explicitement nommée Moins qu’un chien ( Editions Parenthèses).

Ecrivain, critique, musicien ( bassiste et contrebassiste) Noel Balen a de multiples intérêts dans la vie  ce qui  n’est pas pour nous déplaire. Outre sa passion pour le jazz ( L’Odyssée du Jazz, Liana Levi, 1993, 7ème édition tout de même ) et d’illustres figures musicales, jazz ou pop dont il a tracé de vigoureux portraits (Miles Davis, Billie Holiday, Django Reinhardt, Charles Trenet, Neil Young ), il est passionné de gastronomie et d’œnologie (ayant co-écrit des fictions devenues des séries romanesques sur le vin comme Le Sang de La Vigne et Crimes Gourmands, sans flic mais avec critique gastronomique qui mène l’enquête, sa compagne Vanessa).

Ouvrage soigné sorti chez Le Castor Astral, maison sérieuse aux auteurs passionnés et experts, on pourra apprécier autant les petits poèmes de Balen que leur illustration sonore aux accents de jazz poetry, un recueil de « fables de Charles ». Mettant en mots une série d’épisodes qui donnent une remarquable idée de l’intensité douloureuse, de la violence rageuse qui animait Mingus « droit dans ses notes », Balen traduit l’état d’esprit du compositeur contrebassiste toujours fiévreux et l’intensité de ces hymnes-manifestes ancrés dans le blues et gospel . En se référant aux titres de chacun de ces courts poèmes, on se repasse les moments forts de sa vie -il y en eut beaucoup : les amitiés (« Brother Danny », « So long Eric »), les concerts mythiques ( Toronto, 15 mai 1953 »), la femme aimée ( « Elle, Susan ») les séjours au Mexique (« Tijuana Fuck », « Cuernavaca ­­56 »). Il y a même une sorte de rapide déroulé biographique, une drôle de notice nécrologique «  A kind of Bio (comme une sorte de bout de bio) » de celui qui n’était pas né sous la bonne étoile, « On the sunny side of the street ».

Le CD qui fait intervenir sur 18 plages de très nombreux musiciens (voir la liste sur http://www.castorastral.com/livre/mingus-erectus/), chanteurs, acteurs sur les textes même du recueil a été produit et réalisé par  Noel Balen et Etienne Gauthier (compositions et arrangements) qui orchestre un ensemble à cordes. Auquel se joint une section de cuivres Thomas Enhco (tp), Julien Cavard(as), Glenn Ferris (tb), dirigée par Philippe Jakko et le Fame’s Macedonian Symphonic Orchestra. La liste des intervenants, imposante, réunit un ensemble assez composite d’artistes actuels. Un ouvrage collectif qui ne se veut pas une somme mais qui conserve en dépit d'un apparent éclatement, une unité, une dimension poétique et originale. Un magma très personnel, un hommage sincère à l’un des plus grands musiciens de jazz qui prend la forme d’une aventure permanente, avec des interventions plus "sauvages", parlées, slamées, chantées.

Nb: un CD inédit commercialisé avec le livre seulement mais des concerts sont prévus avec les artistes du disque . A suivre donc!

Sophie Chambon

Repost 0
Published by Sophie Chambon - dans chronique livre cd
commenter cet article