Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 20:27
Ce que le djazz fait à ma djambe !, le swing vu par Jacques Gamblin et Laurent de Wilde


« Il n’y a rien pour moi de plus enthousiasmant que la musique », confie Jacques Gamblin.

Et 90 minutes durant, il le prouve sur scène avec la complicité de Laurent de Wilde, compositeur-arrangeur-interprète. Le spectacle construit par l’acteur et le pianiste lors du 30 ème festival Jazz sous les Pommiers de Coutances (2011) s’est étoffé au fil des représentations. Donné un mois par an sur les scènes francophones, Ce que le djazz fait à ma djambe ! a conservé tout l’enthousiasme initial tout en s’approfondissant dans l’expression de la « troupe » (acteur et musiciens) restée inchangée.

Jacques Gamblin nous narre une histoire personnelle où il est question de ses premiers pas dans la musique (piano, guitare, batterie, zarb), de ses amours. Un texte sur un rythme enlevé où les mots s’entrechoquent et où le jazz est toujours là. « Je mets mes rêves en face de moi en la personne de Laurent de Wilde et des cinq autres musiciens et je les admire à distance. De temps en temps, je mets des mots sur mes rêves de musique et réciproquement ». On l’a compris, nous ne sommes pas là dans un récital où un déclamant est accompagné par un groupe. Le partage des émotions et des sentiments se manifeste en permanence avec humour et sensibilité. Gamblin retient l’attention du public -800 personnes chaque soir, plus de 10.000 sur la quinzaine !- quand il exprime son étonnement devant la création jazzistique : « mais comment faites-vous ? comment pouvez-vous jouer ensemble comme cela ? ». Il y a là une admiration non feinte qui touche et une belle déclaration d’amour pour le jazz. Quant à la réponse à la question comprise dans l’intitulé du spectacle, elle est aisée. Rappelez-vous la citation de Duke Ellington : « It don’t mean a thing if it ain’t got that swing ».

Jean-Louis Lemarchand


Théâtre du Rond Point. (75008) du 13 au 31 octobre à 18.30. Relâche dimanche et lundi. Avec dans l’orchestre sur scène : Laurent de Wilde (piano), Alex Tassel (bugle), Guillaume Naturel (saxophone ténor), Donald Kontomanou (batterie), Jérôme Regard (basse) et DJ Alea (platines).

Texte original de Jacques Gamblin avec des extraits de Really the blues de Mezz Mezzrow, Bop de Langston Hughes et d’un entretien de Laurent de Wilde avec Herbie Hancock. www.theatredurondpoint.fr

Et aussi les 5 et 6 novembre au Grand théâtre d’Aix en Provence.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand - dans non classé
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj