Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 09:39

Après un disque en quartette («Mikado», Grand Prix Jazz de l'Académie Charles Cros 2014), le pianiste revient en trio, ou plutôt en trios : deux CD, deux combinaisons trianguliares suscitées par deux approches musicales distinctes ; et deux incontestables réussites.

 

«The Party»

Paul Lay (piano, composition), Clemens Van Der Feen (contrebasse), Dré Pallemaerts (batterie)

Malakoff, 6-10 juin 2016

Laborie Jazz CDLJ 41 / Socadisc

 

Avec «The Party», c'est le trio de jazz dans sa forme canonique, avec contrebasse et batterie, et le choix du jazz tel qu'on l'identifie généralement. Mais ce trio-là ne ronronne pas. Le piano du studio Sextan est d'une qualité rare. Paul avoue avoir mis quelque temps à en apprivoiser les ressources, mais le résultat vaut le détour : précis, soyeux, l'instrument délivre du pur cristal, des harmoniques très riches, mais aussi des grondements telluriques. Le pianiste a scénarisé le répertoire d'une manière programmatique, comme le ferait un album concept. Mais l'essentiel est ailleurs : dans la richesse d'inspiration des compositions (très variées dans leur conception), et dans la parfaite coïncidence avec une idée du jazz qui englobe l'esprit des standards (alors qu'il s'agit exclusivement de compositions originales, excepté le magnifique I Fall In Love Too Easily conclusif, en solo). La grande aisance du pianiste n'a rien d'ostentatoire, et les phrases qui jaillissent sont d'une pertinence qui n'exclut pas la surprise. La connivence est parfaite avec Clemens Van Der Feen et Dré Pallemaerts, déjà présents sur le disque en quartette : Paul Lay a manifestement trouvé les partenaires qui conviennent idéalement à son approche du trio, la structure de ses compositions leur laisse tout l'espace pour s'exprimer, et ils maintiennent dans le déroulement de la musique une effervescence permanente. Décidément, ce disque est une totale réussite !

 

 

«Alcazar Memories»

Pauyl Lay (piano), Isabel Sörling (voix), Simon Tailleu (contrebasse)

Malakoff, 30 mai-3 juin 2016

Laborie Jazz CDLJ 40 / Socadisc

 

L'autre trio, c'est celui du disque «Alcazar Memories», avec la chanteuse suédoise (et souvent parisienne : elle a étudié au Conservatoire de Paris) Isabel Sörling. L'idée maîtresse de ce trio, c'est de relire en toute liberté la chanson populaire, qu'elle soit suédoise ; française.... ou américaine. Le contrebassiste du trio, Simon Tailleu, était membre du premier trio de Paul Lay, pour le disque «Unveiling», en 2010. Simon Tailleu est de Martigues, presque marseillais donc : quoi de plus naturel que de le retrouver dans une évocation de l'Alcazar de Marseille ? Quoi qu'il en soit, Vincent Scotto (Adieu Venise provençale) revit dans une version très singulière, au côté d'Amour et Printemps, valse qui fut très populaire, signée par le Strasbourgeois Émile Waldteufel, (que l'on appelait à la fin du XIXème siècle le Wagner français ! ). Il y a place aussi pour des chansons originales, composées par le pianiste. La chanteuse a signé nombre de textes ; elle traverse les langues et les langages musicaux avec un naturel confondant, incarnant chaque chanson dans un registre différent, et réinventant dans l'ultime plage The Man I Love. Ce trio-là est aussi une vraie réussite. Un an après le prix Django Reinhardt de l'Académie du jazz, l'année 2017 pourrait bien être encore marquée par le talent de Paul Lay.

Xavier Prévost

 

Les deux CD sont également disponibles en un coffret Laborie Jazz LC 24585 / Socadisc

 

Les deux trios joueront le 15 mars à Paris au Café de la Danse

 

Le trio «The Party» se produira le 7 mars à Charleville-Mézières, le 16 à Agen, le 17 à Limoges, le 18 à Marciac, le 19 à Orthez et le 30 à la Criée de Marseille

 

Le trio «Alcazar Memories» jouera au Château de Maintenon (Eure-et-Loir) le 12 mars, et les 6 & 7 avril à Guebwiller

 

Découvrir «The Party» sur Youtube

 

Découvrir «Alcazar Memories» sur Youtube

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

LMC 09/05/2017 10:10

Ces deux disques sont vraiment très chouettes, avec une préférence quand même pour Alcazar Memories car la voix de la chanteuse est vraiment parfaite !

Angelilie 07/03/2017 14:11

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir