Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 16:36

Deux disques ont paru simultanément au début de l'été, deux trios sous ce label aventureux, deux conceptions distinctes de la liberté musicale, unies par leur différence même. Les musiciens des deux trios ont, entre eux, des connivences antérieures et croisées, mais chacun des deux CD relève d'une démarche distincte.

ALEXANDRA GRIMAL/BENJAMIN DUBOC/VALENTIN CECCALDI

«Bambú»

Alexandra Grimal (saxophones ténor & soprano, voix), Valentin Ceccaldi (violoncelle), Benjamin Duboc (contrebasse, voix)

Malakoff, 24-26 mai 2015

Ayler Records AYLCD – 152 / www.ayler.com

Un avant-ouïr

http://www.ayler.com/grimal-duboc-ceccaldi-bambu.html

 

Autour d'Alexandra Grimal, qui improvise aux saxophones, chante et lit très librement des fragments de textes du plasticien italien Giuseppe Penone (Respirer l'ombre, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, 2009), la contrebasse de Benjamin Duboc et le violoncelle de Valentin Ceccaldi tissent des voix concertantes, dans la tension vive de l'instant. Les échappées solitaires, quand elles surviennent, ne sont qu'un moment d'une histoire collective, d'un geste commun, sorte de mains tendues vers une beauté qui se dérobe à peine avant d'advenir. La prise de son, très soignée, révèle la texture de chaque timbre avec une sorte d'immédiateté charnelle, totalement en phase avec le propos du trio, qui est aussi celui de l'artiste cité en référence, dans son rapport sensuel avec les œuvres de la nature, qui deviennent ainsi œuvres de l'art. Cette expérience musicale et sonore est en tout point fascinante : il suffit de s'y plonger sans réserve.

 

DAUNIK LAZRO/JEAN-LUC CAPPOZZO/DIDIER LASSERRE

«Garden(s)»

Daunik Lazro (saxophones ténor & baryton), Jean-Luc Cappozzo (trompette & bugle), Didier Lasserre (batterie)

Luzillé, 17-19 juin 2016

Ayler Records AYLCD – 150 / www.ayler.com

Un avant-ouïr

http://www.ayler.com/lazro-cappozzo-lasserre-gardens.html

 

Le trio rassemblé autour de Daunik Lazro procède d'une démarche radicalement autre, mais pas moins radicale. Trois improvisations collectives sont encadrées de compositions appartenant à l'histoire du jazz. Elles sont signées Duke Ellington (l'inoxydable Spohisticated Lady, et le plus secret Hop Head, de 1927, dans une version très très libre....), John Coltrane (Lonnie's Lament) et Albert Ayler (Angels). En deuxième plage se glisse un beau thème de Jean-Luc Cappozzo, déjà portée au disque : Joy Spirit. L'esprit de liberté tend à prévaloir, à l'extrême, qu'il y ait un support thématique ou que l'on évolue en terrain non balisé. La palette est large, du lyrisme le plus retenu à cette expressivité tonitruante dont le free jazz a ouvert la voie. Les nuances sont infinies (Ah les cymbales de Didier Lasserre !), et chaque instrument fait chanter tous les ressorts de sa dynamique la plus large. Au total, plus de confidences que de cris, mais toujours dans l'expressivité la plus intense. Et cette primauté de l'expression fait tout le prix de ce disque, comme du premier cité.

Xavier Prévost

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj